Voyage Japon

Escapade au Japon : top 3 des plats les plus insolites

La cuisine au Japon est réputée dans le monde pour sa finesse et sa diversité. D’ailleurs, les différentes sortes de sushis et de sashimis, qui sont ses plats emblématiques, sont des preuves vivantes de la qualité et de la variété de la gastronomie japonaise. Pourtant, lors de votre escapade dans le pays du Soleil Levant, vous pourrez également découvrir un tout autre aspect des spécialités culinaires japonaises pouvant être totalement excentrique, voire repoussant. Afin de vous donner un aperçu sur le sujet, voici un top 3 des plats les plus insolites au Japon.

Le Natto :

Natto

Le Natto est un des grands classiques de la cuisine japonaise à découvrir lors de votre escapade sur mesure au Japon. Il compte également parmi les plats les plus insolites du pays. Il s’agit d’un aliment japonais traditionnel à base de haricots de soja fermentés. Le Natto se consomme le plus souvent comme accompagnement du riz nature et se déguste au petit déjeuner. Comme vous pouvez l’imaginer, le fait qu’il soit réalisé à base de haricots de soja fermentés, il se présente donc sous un aspect gluant avec une odeur fermentée-ammoniaquée. Ce sont surtout ces deux éléments qui rendent cette spécialité particulièrement insolite. Pour les personnes non habituées, il est souvent assez repoussant. Très riche en vitamine K2 et en protéine, le Natto est un bon produit de santé.

Le Shirako :

Shirako_gunkanmaki

Le Shirako, également appelé laitance ou sperme de poisson, est un plat à base de glandes génitales des poissons mâles durant le frai. Effectivement, au cours de la reproduction, les poissons mâles, principalement les morues, recouvrent les œufs pondus par la femelle d’une sorte de poche blanche et molle afin de les fertiliser. Ce sont donc ces laitances que les Japonais utilisent pour concocter le Shirako, un plat à l’aspect et à l’ingrédient particulièrement insolite. Pouvant se préparer en sushi, en bouillant ou en beignet frit, il est très apprécié dans le pays. D’ailleurs, en raison de sa forte teneur en phosphore, en acides aminés et en vitamines B, le Shirako est souvent prescrit aux enfants et aux personnes âgées comme complément alimentaire en cas de fatigue persistante.

Le Ika no shiokara :

Le Ika no shiokara est un autre plat traditionnel japonais qui figure parmi les plus insolites à découvrir lors d’un séjour dans le pays. Le shiokara est un type de préparation de la cuisine japonaise utilisant comme ingrédient principal un produit de la mer, tel que les mollusques, les poissons et les crustacés. La préparation consiste à couper la chair en petits morceaux et à servir le tout dans une sauce marron et visqueuse. Cette dernière est produite en salant et en laissant fermenter les viscères de l’animal choisi comme ingrédient de base. Les viscères crus sont mixés et assaisonnés de sel et de riz malté pour ensuite les enfermer dans un récipient afin qu’ils puissent fermenter. La fermentation peut aller jusqu’à un mois. Le Ika no shiokara est une variante du shiokara. Il est spécialement réalisé à base de calmar. C’est également son aspect visqueux et son goût indescriptible qui rend ce plat aussi particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *